Historique

http://richelieurope.eu/main/pdf/riepresentation20190114.pdf

Le Richelieu doit son nom en souvenir de la  » Maison Richelieu  » fondée à Québec par la duchesse d’Aiguillon, nièce du cardinal Richelieu, sur la cassette personnelle de ce dernier.

Elle avait pour but d’aider les orphelins des soldats et des colons. Cette maison devint en 1665 l’Hôtel-Dieu de Québec.

Fondé à Ottawa en 1944, le Richelieu International s’est rapidement répandu chez tous les francophones du Canada. En 1955, il s’étendit aux Etats-Unis, depuis lors, il s’est implanté en France, en Belgique, au Luxembourg et en Suisse en 1989 fut fondé le Club Madame de Staël, par Madame Chantal Schaeffer, dont elle a été la première présidente.

Présents dans treize pays, les 300 Clubs du Richelieu International veillent à l’épanouissement de leurs membres et à la promotion de la francophonie par le biais d’actions sociales, culturelles et humanitaires. Les Clubs Richelieu se veulent des tribunes qui favorisent la culture, la prise de conscience, les échanges, la concertation et l’action collective.

Actuellement, il existe d’autres clubs du Richelieu International aux Antilles, en Colombie, en Bulgarie, au Sénégal et au Burkina Faso.

Devenu international, il s’ouvre à des membres soucieux de l’avenir de la francophonie et désireux de la faire progresser à travers des réalisations ponctuelles en respectant les traditions propres à chaque région.

La paix et la fraternité inspirent tous les hommes de bonne volonté et tout spécialement lorsqu’ils s’inscrivent dans le sillon Richelieu International.

Le Club Richelieu Madame de Staël à Genève œuvre depuis près de 30 ans afin de récolter des fonds destinés essentiellement à la lutte contre les maladies graves infantiles, mais également pour soutenir la jeunesse en détresse.

Depuis la création du Club, ce sont près de CHF 350’000,– qui ont été versés à diverses associations caritatives.